CGSS Guadeloupe

La décote et la surcote sur les retraites

Mis à jour le 18/06/2015

La décote dépend de votre âge et de votre durée d'assurance, à la date de départ en retraite que vous choisissez. La surcote est une majoration destinée à augmenter le montant de votre retraite.

Qu'est-ce que la décote (ou taux minoré) ?

La décote est une réduction définitive du montant de votre retraite.
Elle s'applique si vous choisissez de partir en retraite avant d'avoir la durée de cotisation requise ou l'âge nécessaire pour bénéficier d'une retraite à taux plein.
 
Il n'y a pas de décote si vous partez en retraite à partir de l'âge d'obtention du taux plein même si vous ne réunissez pas le nombre de trimestres nécessaires.
Elle ne s'applique pas si vous justifiez de certaines situations (inapte, invalide, etc).
 
La décote dépend de votre âge et de votre durée d'assurance, à la date de départ en retraite que vous choisissez.
 

Attention

Si vous prenez votre retraite à taux minoré, ce choix est définitif.

Qu'est-ce que la surcote ?

La surcote est une majoration du montant de votre future retraite de base si vous continuez à travailler.

Pour en bénéficier, vous devez :
  • avoir l'âge légal de départ à la retraite ;
  • continuer à travailler ;
  • et totaliser le nombre nécessaire de trimestres pour obtenir la retraite à taux plein.

La surcote commence à partir du premier jour du trimestre qui suit l'âge légal de votre départ en retraite (entre 60 et 62 ans selon votre année de naissance). Chaque trimestre de surcote vous procure une majoration du montant de votre retraite de 1,25%.

Par exemple :

Vous décidez de différer votre départ à la retraite. Vous cotisez 4 trimestres après l'âge auquel vous auriez pu prendre votre retraite à taux plein.
Votre retraite de base était censée être de 1000 € par mois. Grâce à la surcote, elle est majorée de 4 x 1,25%, soit 5%, et sera de 1050 € par mois.
 
D'autres dispositifs vous permettent de continuer à travailler au-delà de l'âge légal de départ à la retraite : la retraite progressive et le cumul emploi-retraite.
 

A noter

Ne confondez pas surcote et surcotisation. La surcotisation est le fait de cotiser volontairement sur la base d'un salaire à temps plein reconstitué, pour les salariés à temps partiel.


Source : CCMSA